Rester en bonne santé

On distingue deux parties dans la diététique chinoise :

Une partie préventive

Cela concerne l’alimentation au quotidien, la diététique familiale, essentielle pour la prévention des maladies, le bien-être et la longévité. Tout cela fait partie des SEPT piliers fondamentaux de la Médecine Traditionnelle Chinoise pour la préservation de la santé, qui sont : savoir respirer, savoir bouger, savoir se reposer, savoir se conformer aux cycles de la nature, savoir maîtriser son esprit, savoir faire l’amour, savoir manger. SUN SI MIAO, célèbre médecin du 6e-7e siècle, enseignait à ses élèves que le médecin devait d’abord régler l’alimentation et l’hygiène de vie de ses patients, ce qui suffit souvent à les guérir, sinon on utilise l’acupuncture ou la pharmacopée.

La diététique curative

La plupart des maladies peuvent être soignées ou améliorées par l’alimentation, en tenant compte des propriétés médicinales des aliments. Ainsi le gingembre peut tonifier la rate, assécher l’humidité des crudités, la poudre “cinq parfums” (badiane, semences de fenouils, clous de girofle, cannelle de Chine et poivre du Sichuan) agit sur Rate/Pancréas/Estomac. En tisane, il agit sur les ballonnements, dyspepsie, aérophagies et intoxication alimentaires légères.

YANG SHENG – L’entretien de la santé

Un proverbe arabe dit qu’il faut manger comme un prince le matin, comme un chamelier le midi et comme un mendiant le soir. Nous, occidentaux, mangeons trop peu le midi et le matin, et trop le soir. De même, il est recommandé de toujours quitter la table avec une légère sensation de faim, et attendre d’avoir de nouveau faim pour le repas suivant. Les viandes s’assimilant trop facilement, la base de notre alimentation sera les céréales dont les effets nutritionnels sont plus longs. Au quotidien, le plat unique mais complet que l’on retrouve dans de nombreuses traditions (paella, pizza, couscous, choucroute) sera privilégié. La base en sera les céréales, les pâtes, le pain complet au levain, agrémenté de légumes. Un repas sur deux sera accompagné de viande, volaille, poisson ou œufs, et surtout les soupes qui été comme hiver sont le meilleur moyen de commencer le repas du soir. S’il fait chaud en été la soupe sera plutôt un bouillon clair, alors que s’il fait froid, elle sera épaisse et devra cuire plus longtemps. Les plats à la vapeur pourront être consommés été comme hiver, à condition d’utiliser un appareil à vapeur douce, car ils ne fatiguent pas l’estomac et ne provoquent pas de feu, contrairement au fritures et plats sautés qui donnent un feu puissant et sont donc à réserver aux personnes faibles ou aux repas de fête.

riz-raviolis

Les entrées à base de charcuteries (graisses) ou crudités froides mettent l’estomac dans de mauvaises conditions de digestion puisque bloquant et refroidissant le feu de l’estomac. De même, les fromages (Tan) et les fruits (froids) en fin de repas ralentissent et affaiblissent la digestion. Les fruits ne devraient être consommés que 2 heures avant ou après les repas. Entrées, fromage, desserts sont à réserver aux repas de fête XIANG SHOU.

Les commentaires sont fermés.