Principes et origines

corps_L’ethnomédecine chinoise repose sur une sagesse qui a traversé les siècles et offre une heureuse alternative à notre vision technico-commerciale de la médecine.

Ce qui ne veut pas dire qu’elle cherche à la remplacer : en Chine, la médecine chinoise a su cohabiter avec la médecine occidentale pour donner naissance à un système bicéphale qui, pour un coût de santé 40 fois inférieur au nôtre, offre à sa population la même espérance de vie que dans nos pays riches.

La médecine chinoise antique est reconnue comme l’une des premières et des plus importantes médecines de l’histoire humaine. Elle a su conserver cette approche globale, et la synthétiser en un système qui, d’un point de vue occidental, emprunte non seulement à la médecine, mais également à la physique, à l’écologie, à la philosophie, à la sociologie ou à la religion.

Les cinq branches principales

La pharmacopée chinoise
Cette méthode thérapeutique consiste en l’utilisation de substances médicinales issues des trois règnes (végétal, minéral, animal) sous différentes formes (pilules, poudres, décoctions…). La pharmacopée chinoise est l’une des plus riches du monde. Elle a fait l’objet de milliers d’ouvrages au fil des siècles et constitue la branche thérapeutique la plus importante du système médical chinois.

Les traitements externes
Cette branche désigne l’ensemble des techniques thérapeutiques appliquables depuis la surface du corps. Les plus connues sont l’acupuncture (qui regroupe elle-même bon nombre d’autres méthodes, telles la moxibustion, les ventouses, les saignées, les emplâtres, etc.) et le massage.

La psychothérapie traditionnelle
Le Nei Jing Su Wen dit que, face à certaines maladies, “si le médecin n’a pas assez d’autorité pour détourner l’esprit du malade, toute la médecine sera impuissante”. A partir d’une ethnopsychologie qui lui est propre, la médecine chinoise a développé un ensemble de techniques appelées “les médicaments du cœur”, qui s’avèrent tout aussi – sinon plus – importants que ceux du corps dans le traitement de nombreuses maladies actuelles.

Les exercices de santé, ou Qi Gong
Le Qi Gong est une gymnastique millénaire permettant de modifier le fonctionnement des organes internes et de traiter les maladies. Une des formes les plus anciennes se trouve être le Dao Yin Fa qui signifie “Nourrir et Entretenir la Voie” (voir notre rubrique Dao Yin Qi Gong).

Les conseils de santé
Le plus ancien des traités de médecine chinoise, le Nei Jing, débute par la description de règles élémentaires d’hygiène de vie qui, si nous savions nous y conformer, régleraient par anticipation la grande majorité de nos problèmes de santé, tout en nous assurant une longévité de qualité.

Les commentaires sont fermés.